A Salles-sur-Mer, deux gendarmes ont été insultés puis agressés lors d’un simple contrôle.

Les militaires de la brigade de La Jarrie  se sont approchés d’un fourgon stationné sur le parking vide d’un supermarché intrigués de cette présence à 21h00. A la vue des gendarmes, le conducteur a démarré pour s’enfuir, mais il a été bloqué par la patrouille avant de quitter le parking.

Comme l’indique le tweet de la gendarmerie Nationale,  le contrôle de l’état alcoolique de l’automobiliste a rapidement dégénéré. Ce dernier a porté des coups au visage d’un des gendarmes en l’insultant. Le passager du véhicule s’est lui aussi mêlé à l’agression.

Sa collègue gendarme a alors sorti son pistolet à impulsion électrique, agressée à son tour , elle est parvenu à utiliser son arme pour maîtriser les deux agresseurs. qui ont été interpellés et placés en garde à vue pour violences et outrages.

Depuis 2010, le nombre d’agressions physiques sur les gendarmes a augmenté de 76% en France , les agressions avec armes ont été multipliées par deux, et le volume des gendarmes blessés a augmenté de 63%, en 2019, 2300 gendarmes ont été blessés du fait d’une agression,

La pression médiatique met aujourd’hui les policiers et les gendarmes sous l’œil des caméras et des radars : leurs actions sont surveillées, ils marchent constamment sur des œufs et la moindre affaire concernant les forces de l’ordre crée un tapage médiatique. Ce nouveau climat de suspicion et d’hypersurveillance entrave l’efficacité de leurs missions et engendre des agressions en perpétuelle augmentation.

Plus que jamais, Le Rassemblement National de Charente-Maritime apporte son soutien aux gendarmes et policiers du département. Face à un climat d’insécurité de plus en plus présent, y compris dans nos territoires ruraux, leur rôle est essentiel et indispensable pour assurer la protection des citoyens.

Retrouvez le Plan Police ainsi que les 40 propositions du Rassemblement National sur https://rassemblementnational.fr/pdf/Plan-confiance-republicaine.pdf